La maison de Lorette

Lorette la demeure de Pauline Jaricot

 

En 1832, Pauline Jaricot achète la propriété de la famille Frèrejean, dite aussi maison Bréda, ainsi que les jardins attenants. Elle lui donnera le nom de Lorette, par dévotion à la Vierge-Marie et en souvenir d’un pèlerinage célèbre, à Lorette, en Italie, à cette époque. Cette maison bénéficie d’une situation exceptionnelle à flan de colline entre la Primatiale Saint Jean et le site de la Basilique de Fourvière ainsi que d’une vue unique sur la ville de Lyon et ses environs.

lorette-300x209.jpg
passage.jpg

Pauline Jaricot fait ajouter un fronton triangulaire sur la façade nord avec l’inscription. « Marie, conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous » et sur la façade est, elle fait poser des plaques sur lesquelles sont gravées les litanies de Marie

Elle demande l’autorisation d’avoir un oratoire dans une pièce de la maison, avant de faire construire la chapelle Saint Philomène.

Plus tard, elle fera réaliser un escalier pour permettre aux Lyonnais et aux pèlerins de passage d’atteindre Fourvière plus facilement.

 

Pauline Jaricot y demeurera de 1833 jusqu’à sa mort en 1863, avec sa petite Communauté des Filles de Marie.

Elle y travaillera à l’expansion du Rosaire Vivant, elle accueillera tous les humbles passants et les pauvres, qui trouveront auprès d’elle, réconfort et nourriture, ainsi que des Ecclésiastiques et des missionnaires.

Chap_StPhilomene_IMG_0489 copie.JPG

La chapelle Sainte Philomène fut élevée par Pauline Marie Jaricot en reconnaissance de sa guérison miraculeuse à Mugnano del cardinale (Italie) en 1835, lors d'un pèlerinage sur le tombeau de Sainte Philomène. Elle rapporta alors une relique de la sainte enchâssée dans une poupée.​

Sur la demande de Pauline, le 13 février 1837, Grégoire XVI autorisa le culte de Sainte Philomène et, le premier en France, le Curé d'Ars lui dédia une chapelle où il exposa un morceau de relique donné par Pauline.

Pauline fit ériger sur sa propriété cette chapelle dont le plan est attribué à Antoine Chenavard, architecte de la ville. Elle fut inaugurée au début de novembre 1839.

 

Une indulgence plénière est accordée jusqu'au 3 mai 2023, suivant les conditions habituelles, dans la Chapelle Ste Philomène à LORETTE, maison qui garde la mémoire de la vie et des oeuvres Pauline.

Aujourd’hui

La maison de Lorette est la propriété des Œuvres Pontificales Missionnaires. Sa vocation première est d’être un lieu de mémoire, de prière, de mission, pour le diocèse de Lyon et pour l’Eglise du monde entier :

  • Lieu de mémoire pour connaitre la vie, les œuvres et les actions de Pauline et se recueillir dans la chambre où elle a vécu ses derniers instants,

  • Lieu de prière, avec une Communauté qui assure l’animation spirituelle et missionnaire. L’Eucharistie est célébrée le lundi et le vendredi, aux intentions de demandes de grâces ou de guérison par l’intercession de Pauline en vue de sa béatification ; d’autres célébrations peuvent avoir lieu à la demande. Un Rosaire est prié le premier lundi de chaque mois de 19h30 à 21h30,

  • Lieu de mission et d’évangélisation, le site est ouvert à tous. La Communauté et des bénévoles assurent l’accueil des visiteurs. Des salles de réunion pour des groupes de réflexion, pour des groupes scolaires ou paroissiaux sont à disposition ainsi que la chapelle.

 

La maison est ouverte tous les jours de 9h30 à 12h00 et de 14h00 à 18h00, sauf le dimanche matin et le mardi. La fermeture annuelle est au mois de Janvier.

Dépliant de nos activités en 2022 >>